ICDL Concepts : Comment l’Afrique peut-elle relever les défis liés au Big Data ?


Ces dernières années, le Big Data (données volumineuses) a pris de l’ampleur dans le secteur technologique. il fait référence aux énormes volumes de données produites quotidiennement par les personnes, les entreprises et les machines. Ces données sont plus utiles que jamais grâce à la prolifération des appareils connectés et de l’Internet des objets. Toutefois, le continent africain n’a pas encore pleinement tiré parti des perspectives offertes par les Big Data. 

En permettant aux entreprises et aux gouvernements de prendre des décisions basées sur les données, les Big Data a le potentiel de transformer les économies africaines. Pour concrétiser cette promesse, une équipe qualifiée en analyse des données volumineuses est nécessaire. Malheureusement, plusieurs obstacles sur le continent africain rendent difficile la création de cette main-d’œuvre. 

Le manque d’infrastructure est l’un des principaux problèmes. De nombreux pays africains ne disposent pas de l’infrastructure nécessaire pour soutenir les initiatives du Big Data. Par exemple, les pannes de courant sont fréquentes et la connexion Internet haut débit est rare dans de nombreux endroits. Il est difficile de rassembler, stocker et analyser de gros volumes de données sans une connexion Internet fiable et une source d’alimentation. 

Le manque de personnel qualifié est un autre problème. Les scientifiques de données, les analystes et les ingénieurs sont rares sur l’ensemble du continent. Ce manque est dû au manque de possibilités de formation et d’éducation. Les cours d’analyse des données volumineuses ne sont pas couramment proposés par les universités africains, et ceux qui le font peuvent ne pas avoir les moyens d’enseigner aux étudiants utilisant les méthodes et équipements les plus récents. 

Au quotidien, la plupart des entreprises et des organisations traitent de vastes quantités de données, mais le potentiel de ces données est-il complètement réalisé ? 

Le module Big Data du programme ICDL Concepts convient à un large éventail de candidats, notamment les étudiants qui souhaitent compléter leurs études sectorielles ou générales par des connaissances techniques générales et les professionnels non techniques qui souhaitent acquérir et démontrer une compréhension du Big Data. 

L’analyse des données volumineuses peut produire des informations qui aident à la planification stratégique des entreprises et à une meilleure prise de décision. On peut se demander pourquoi il est nécessaire d’obtenir une certification via l’ICDL. Les modules ICDL Concepts combinent une formation en ligne de pointe avec un test de certification rapide pour démontrer vos connaissances des idées et des meilleures pratiques pertinentes, et la certification ICDL est reconnue dans le monde entier, en plus de développer les compétences nécessaires pour progresser. 

Dans la recherche de solutions, il est également important de noter que plusieurs gouvernements africains travaillent à résoudre ces défis. En ce qui concerne l’infrastructure, certaines initiatives réussies comprennent : 

L’initiative National Broadband Network (NBN) au Rwanda vise à donner à tous les citoyens un accès à Internet haut débit et abordable d’ici 2024.  L’accès à Internet était disponible pour 60,6 % de la population rwandaise en 2022, tandis que 81,4 % de la population adulte possédait des smartphones. 

Dans le domaine de la collaboration et des partenariats, les gouvernements, les entreprises et les institutions universitaires doivent travailler ensemble et développer des partenariats afin de partager les ressources et l’expertise. Un exemple d’initiative efficace dans ce domaine est : l’Institut africain des sciences mathématiques ( AIMS) qui collabore avec des institutions académiques et des leaders de l’industrie pour fournir des opportunités de formation et de recherche dans la science des données et à d’autres disciplines mathématiques. Grâce à son programme de formation des enseignants, l’AIMS a formé plus de 3500 enseignants à la littératie numérique par le biais de programmes de certification ICDL en collaboration avec Mastercard et le gouvernement du Rwanda (ministère de l’Éducation et Rwanda Basic Education Board ). 

L’Afrique peut gérer ses difficultés en matière de données volumineuses et exploiter la promesse de l’analyse des données volumineuses pour la croissance économique et le développement en mettant en œuvre ces idées et en s’appuyant sur des initiatives réussies. 

Les données volumineuses ont le potentiel de changer complètement les économies africaines, mais pour ce faire, une main-d’œuvre formée à l’analyse des données volumineuses est nécessaire. Pour ce faire, il est nécessaire de trouver des solutions aux problèmes auxquels l’Afrique est confrontée, notamment le manque d’infrastructures et la pénurie de travailleurs qualifiés. Les gouvernements et les entreprises peuvent acquérir les compétences nécessaires pour tirer parti du potentiel qu’offrent les données volumineuses en investissant dans les infrastructures et l’éducation. 

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER